Rechercher

Suggestions

Ventilateur * Projecteur * Nid * Caillebotis * Porte * Echangeur * Pré-refroidisseur

[ON PARLE DE NOUS...] Lutter contre le stress thermique des vaches - XXLait - Avril 2020

10/05/2020
 - Découvrez le dossier de XXLait Le Mag sur les conseils d'Orela pour éviter le stress thermique des vaches

Les conditions d'efficacité du brassage d'air 

Orela a installé 5 brasseurs d'air horizontaux au Gaec des Fleurias (44). Thierry Anger, technicien de l'entreprise, nous décrit comment il a étudié le projet pour qu'ils fonctionnent efficacement. 

Au printemps 2019, les sept associés du Gaec des Fleuriais à Puceul, en Loire-Atlentique (44), ont investi 26 000 € HT dans 5 brasseurs d'air horizontaux Orela. "Lors des épisodes de canicule, nous observions que nos vaches se regroupaient debout à l'une des extrémités du bâtiment une bonne parte de la journée. La production laitière baissait de 3 à 4 litre par vache et le nombre de boiteries augmentait fortement" se remémore Cédric Guérin, l'un des 2 associés en charge du troupeau. "Le GDS nous a orienté vers le brassage d'air pour améliorer l'ambiance dans le bâtiment". 

Entrées et sorties d'air suffisantes 

Le brassage d'air aide les vaches à lutter contre la chaleur en agissant à trois niveaux. D'abord, il accélère le renouvellement de l'air chaud et humide et donc diminue la température ainsi que l'hygrométrie à l'intérieur du bâtiment. Ensuite, le mouvement de l'air chasse la couche d'air chaude produite par l'animal autour de lui (c'est le phénomène de convection décrit dans l'infographie page 7) et augmente l'évapotranspiration. Enfin, le mouvement de l'air participe au refroidissement de la surface de couchage des logettes lorsqu'elles sont vides. 

"Pour que l'action des brasseurs soit efficace, il faut que le renouvellement de l'air soit suffisant, sinon les brasseurs vont travailler de l'air chaud et humide" prévient Thierry Anger le technicien Orela sur les régions centre et sud-ouest. "C'est pourquoi, nous faisons toujours un diagnostic des entrées et sorties d'air pour conseiller aux éleveurs d'éventuelles améliorations".

Le technicien rappelle que la surface minimale d'entrée 'air est de 0.3 m² par place de vache et qu'elle doit être équilibrée entre les deux longs-pans du bâtiment. La surface de sortie d'air recommandée est d'au moins 0.15 m² par vache présente, soit 18 m² pour les 120 vaches du Gaec de la Fleuriais. "La conception de la faitière est importante et, ici, elle est efficace" observe le technicien. Elle est ouverte sur une largeur de 30 cm (soit 30 m² d'ouverture au total), est pourvue de tôles pare-vent qui favorisent l'aspiration de l'air vers l'extérieur sous l'action du vent et d'un lanterneau pare-pluie qui protège les logette sen-dessous. Les éleveurs ont suivi les recommandations d'Orela de supprimer 36 plaques translucides pour limiter l'effet de serre au-dessus des logettes. 

"Le chiffre 30 litres c'est le volume d'eau évacuée par une vache pour réguler sa température pendant un pic de chaleur."

Pour améliorer l'ambiance à l'intérieur du bâtiment de leurs 120 laitières, les associés du Gaec des Fleuriais à Puceul (44) ont investi dans 5 brasseurs horizontaux Orela de 6 mètres de diamètre et ont supprimé 36 tôles translucides au-dessus du couchage. Selon Thierry Anger, d'Orela, il serait préférable de doubler la surface d'entrée d'air du bardage à claire-voie.

Flux d'air conique

Cédric Guérin et ses associés souhaitaient des brasseurs horizontaux "plus silencieux et plus économes en électricité à l'usage". Il a fallu en installer 5 d'un diamètre de 6 mètres comme l'explique Thierry Anger. "Nous cherchons à générer un flux d'air 1/ le plus homogène possible et 2/ en couvrant la surface la plus grande possible du bâtiment". Un brasseur horizontal a une largeur de travail équivalente à trois fois son diamètre "à condition que ses pâles soient situées à plus de cinq mètres du sol car ce type de brasseur crée un flux d'air conique du haut vers le bas" précise le technicien. "La portée du bâtiment étant de 18 mètres, le diamètre de 6 mètres s'est imposé. Pour couvrir les 100 mètres de longueur, il fallait en installer au moins 5" calcule Thierry Anger. L'étude de leur implantation prend en compte les murets intérieurs et les autres obstacles qui peuvent s'opposer à la diffusion du mouvement d'air. 

La vitesse de rotation des brasseurs est commandée automatiquement par la température à l'intérieur du bâtiment suivant un programme choisi par l'éleveur. Thierry Anger recommande "de les faire fonctionner à vitesse réduite lorsque la température est comprise entre 5°c et 15°c afin de favoriser l'asséchement des litières puis, au-delà de 15°c, d'augmenter progressivement la vitesse de fonctionnement pour ne pas laisser la chaleur et l'humidité s'installer dans le bâtiment". Durant les deux épisodes caniculaires de juillet 2019, Cédric Guérin a surtout observé que ses vaches laitières ont continué d'occuper l'ensemble du bâtiment, avec un comportement d'alimentation et de couchage normal.  

 

 

 


thierry anger - xxlait

Thierry Anger, animateur commercial Orela

"Par rapport aux brasseurs verticaux, les brasseurs horizontaux fonctionnent avec 5 décibels en moins et sont moins consommateurs d'électricité. Par contre, ils ne peuvent pas s'installer dans tous les bâtiments. Ces derniers doivent être suffisamment élevés pour que le hauteur sous le brasseur soit d'au moins 4,5 mètres. En-dessous, ils génèrent des courants d'air inconfortables pour les vaches. Pour être efficaces, ils exigent une large sortie d'air par la faitière et un long pan totalement ouvert. En effet, ils aspirent l'air du haut pour le propulser vers le bas et sur les côtés. Si l'air chaud ne s'évacue pas bien, ils vont brasser dans une cocotte-minute."


RESTEZ CONNECTÉS !

Rendez-vous sur la page Facebook Facebook-orela SAS Orela pour plus de contenus vidéos et actualités !

 

 

INFORMATIONS

Lire notre article "Bien ventiler son bâtiment d'élevage"

 

VOUS SOUHAITEZ EN SAVOIR PLUS ?

N'hésitez pas à nous contacter ! Nos équipes commerciales et administratives sont à votre disposition pour tout renseignement complémentaire.

 

 

Tweeter Partager
Une question ?Nos conseilsNos catalogues

Restons en contact :)

Si vous souhaitez recevoir toute notre actualité ou vous désabonner de notre newsletter :

Page Facebook